La Parole Errante Demain

Bienvenue sur le site du collectif de la Parole Errante Demain. Un collectif d’usagers, metteurs en scène, comédiennes, libraires, écrivains, réalisatrices, musiciennes, enseignants, éducateurs, militantes, qui a pris l’initiative d’imaginer un devenir pour la Parole Errante. Nous faisons vivre depuis des années et particulièrement depuis octobre 2015 ce lieu, et nous voulons continuer de le faire.

Nous avons besoin d’être nombreux, et nous sommes ouvert à toutes les propositions et participations. Des réunions de programmation, d’organisation, des moments d’accueil ont lieu régulièrement.

Le calendrier des événements est ici (onglet « événements à venir »), l’actualité du collectif ici (menu actualités de la parole errante demain) et de nombreuses autres infos sont disponibles sur le site.

Prochain grand rendez-vous: Samedi 7 janvier: construction des devenirs de la Parole Errante!


Précisions générales:

 

Les locaux de la Parole Errante appartiennent au conseil départemental (CD) de Seine Saint-Denis. Gatti et sa troupe y sont installés depuis 1997. Le Bail se termine toutefois, et non sens lien avec la transformation en cours de la ville : le CD veut récupérer les lieux et faire de cet espace un lieu culturel de plus.

Ces dix dernières années, la Parole Errante a accueilli un grand nombre d’initiatives politiques, sociales et culturelles. Un accueil presque inconditionnel et une grande liberté d’usage a été possible ici. À partir de cette histoire, de ces usages et des collectifs qui occupent ce lieu quotidiennement (le café librairie, le centre social autogéré depuis peu,..) ou régulièrement (le rémouleur et d’autres), nous avons construit le collectif de la parole demain pour imposer des suites à la parole errante qui repartent de l’existant et nous laissent autant d’autonomie qu’auparavant (et ce sera pas simple).

Le Conseil Départemental, en réponse, ne cesse de repousser la fin du bail, ou de contourner le problème en lançant notamment un appel d’offres pour la reprise du lieu en juillet dernier. Nous y avons répondu tout en sachant que la bataille est ailleurs. Elle se joue plutôt dans notre capacité à imposer une suite à ce lieu en l’habitant, en proposant des initiatives, en nous rendant indélogeables. Nous avons besoin d’être nombreux pour continuer de faire vivre ce lieu et lui donner des suites! Venez donc! passez nous voir à la librairie, au Centre Social Autogéré, écrivez-nous, organisez des choses, faisons vivre une cantine, l’accueil, des discussions politiques, organisons-nous, défendons nos lieux!